Personal tools
You are here: Home Films Chrigu : chronique d'une vie éclairée
Document Actions

Chrigu : chronique d'une vie éclairée

by admin last modified 2009-03-18 09:49

Jan Gassman et Christian Ziörjen

Suisse, 1h27, 2007. Berlinale 2007, section Forum, prix œcuménique. Documentaire.


18/03/2009

Chronique d'une mort annoncée, ce documentaire, d'une grande qualité et d'une grande pudeur, est un hymne à la vie et à la fraternité.

Un groupe de jeunes gens aujourd'hui, en Suisse. Ils partagent une maison, certains font de la musique, d'autres des images. Ils font des fêtes, boivent de la bière, fument, vont au concert et vivent avec insouciance leur quotidien. Christian, surnommé Chrigu par son entourage (nous sommes en Suisse alémanique !) est atteint d'une forme rare de cancer. L'annonce de cette maladie, du combat qu'il va devoir mener contre elle, lui fait peu à peu prendre conscience de ce qu'est le simple fait "d'être en vie". A l'occasion d'une rechute et d'un nouveau traitement, il décide, avec son complice Jan, de filmer leur vie, les séjours à l'hôpital, les visites de la famille, leurs conversations pendant les mois qui viennent, sans savoir ce qu'il arrivera. Tourné par des professionnels, le film n'a rien à voir avec une petite vidéo d'amateurs égocentriques. Les images sont belles et même dans les difficiles conditions de l'hôpital et d'une certaine déchéance physique, le souci de la mise en scène n'est jamais écarté. Le montage donne au documentaire un vrai souffle. Jan Gassman et Christian Ziörjen ont évité de sombrer dans l'inutile pathos et Chrigu : chronique d'une vie éclairée n'a pas pour but de faire pleurer les spectateurs. Au contraire, comme le dit Chrigu : "Ce qui est important, ce n'est pas ma vie, c'est la vie tout court." Si le documentaire trouve si bien ce ton rare pour parler de la mort - comme faisant nécessairement partie de la vie – c'est parce que le jeune homme qui est entrain de mourir fait lui-même l'expérience de cet "éclaircissement". Jusqu'au bout, lorsque les très douloureux moments des derniers jours sont pudiquement évoqués, les deux compères mettent en avant l'acceptation de ce destin et la tendresse de l'entourage. C'est l'histoire d'un individu ordinaire, de la vie et de la mort de Chrigu mais elle est filmée avec tant d'intelligence qu'elle touche tous les spectateurs. Jan Gassmann a terminé seul le film, notamment les dernières prises de vue, le montage. Nous ne saurons rien de ses sentiments, de la difficulté qu'il doit bien y avoir à filmer un ami en train de mourir, à avoir le recul nécessaire pour terminer ce documentaire sans en faire une catharsis personnelle. Sobrement, il décrit ainsi la fabrication du documentaire : "Quatre mois. Beaucoup de mots. Sa vie que nous reprenons depuis le début. Beaucoup ri, peu pleuré - pas assez peut-être - et bientôt, il était mort. Et maintenant, nous faisons un film. Son film. Un puzzle de moments et d'ambiances différentes qui parlent de relations et de façons de concevoir la vie. Un film pour tous ceux qui vivent sans compromis. Les adieux d'un narcisse qui ne voulait pas qu'on oublie son visage." Au Festival de Berlin 2007, Chrigu était présenté dans la section Forum, où le Jury œcuménique lui a décerné son prix : "Chrigu, un jeune homme qui souffre d’un cancer en phase terminale, décrit son cheminement vers la mort en la considérant comme une partie de la vie, et la vie comme une partie de la mort. Il travaillait en tant que technicien pour le groupe de hip-hop de ses amis. Leur musique résonne à travers le documentaire, rythmant la joie et la douleur, le rire et la tristesse, la vie et la mort. Tout au long de son parcours, Chrigu est un exemple de vie dans la manière dont il accepte l’inéluctabilité de la mort." Magali Van Reeth Signis France

Chrigu : chronique d'une vie éclairée
Current image JPEG image — 17 KB
Navigation
 
« September 2017 »
Su Mo Tu We Th Fr Sa
12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
Log in


Forgot your password?
New user?
 

Powered by Plone CMS, the Open Source Content Management System

This site conforms to the following standards: