Personal tools
You are here: Home Films Lola
Document Actions

Lola

by Magali Van Reeth last modified 2010-05-04 12:30

Brillante Mendoza

Philippines/France, 1h50, 2009. Mostra de Venise 2009, sélection officielle. Prix oecuménique au Festival de Fribourg 2010

Anita Linda, Rustica Carpio, Tanya Gomez.

05/05/2010

Dans une situation d'extrême pauvreté, une grand-mère se bat pour les siens.

Réalisateur prolifique (8 films en 5 ans !) Brillante Mendoza a permis aux occidentaux de porter un autre regard sur son pays, les Philippines. Plusieurs fois primé dans des festivals européens, son travail montre qu'il est possible, dans un des pays les plus pauvres et les plus violents du monde, d'être un artiste reconnu. Après avoir envisagé de devenir prêtre, puis psychologue, Mendoza a finalement exprimé son talent à travers le cinéma. Son œuvre, aux qualités artistiques réelles, redonne de la dignité à ses compatriotes, et donc tout son sens à l'Art, qui permet à tout être humain de s'élever au-dessus de sa condition matérielle. Lola, en tagalog, la langue des Philippines, veut dire "grand-mère". Et les deux personnages principaux du film sont deux veilles dames. Chacune est entourée d'une famille où les jeunes sont des proies faciles pour la violence, quelle soit économique ou physique. Elles sont aussi entourées d'eau. Pluies, averses, orages, inondations, dans leurs vies, l'eau est d'abord violence. Le film est tourné à Manille, dans le quartier de Malabon qui est submergé par les eaux. Les habitants vivent dans des maisons sur pilotis qui les protègent à peine des inondations en cas d'averses. Aussi, tous les actes du quotidien sont rendus plus difficiles. Lola montre, à travers la détermination de ces vieilles dames (deux formidables actrices !), comment tout un peuple survit dans des conditions déplorables. Leur acharnement à essayer de régler les problèmes, à trouver un terrain d'entente lorsque le drame arrive, est le moteur du film, comme il est le moteur de ceux qui tentent de survivre là où tant d'autres baisseraient les bras. Utilisant avec justesse l'eau comme ressort dramatique du film, Mendoza donne aux spectateurs quelques scènes magnifiques, comme cet enterrement où cercueil, famille et amis se déplacent en barque, permettant ainsi à l'imprévu et à l'humour de s'inviter aussi à la cérémonie. En nous faisant entrer dans l'intimité de ce combat contre l'adversité quotidienne de ces grands-mères, si frêles, si essoufflées et pourtant si déterminées, il nous fait partager l'espérance de ceux qui vivent dans la misère, et ne baissent pas les bras pour autant. Lola a reçu le prix du Jury oecuménique au Festival de Fribourg 2010. Magali Van Reeth Signis

Lola
Current image JPEG image — 21 KB
Navigation
 
« November 2017 »
Su Mo Tu We Th Fr Sa
1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930
Log in


Forgot your password?
New user?
 

Powered by Plone CMS, the Open Source Content Management System

This site conforms to the following standards: