Personal tools
You are here: Home Films Micmacs à tire-larigot
Document Actions

Micmacs à tire-larigot

by Magali Van Reeth last modified 2009-10-27 21:39

Jean-Pierre Jeunet

France, 1h44, 2009.

Dany Boon, André Dussollier, Omar Sy, Dominique Pinon, Julie Ferrier, Yolande Moreau, Nicolas Marié, Jean-Pierre Marielle.

28/10/2009

Comédie tout public réalisée par un bricoleur de génie où une bande de chiffonniers très sympathiques part à l'attaque de vrais méchants, un pur plaisir de cinéma

A écouter Jean-Pierre Jeunet parler de son travail, on pourrait penser que faire un film est un jeu d'enfants, aussi simple qu'un poème de Prévert. Il suffit de farfouiller dans la malle des jouets et de sortir les objets au hasard, tiens un acrobate, un vieux camion à trois roues, tiens un clown triste, une dînette en fer blanc, tiens un pantin désarticulé, un masque de méchant et une mitraillette en plastique. Déverser le tout dans la marmite aux contes de fées et noyer dans un bouillon de Petit Poucet. Laisser infuser avec beaucoup d'humour, un soupçon de poésie et servir dans la bonne humeur au plus grand nombre possible. Le nouveau film de Jeunet est fidèle à son univers. Mélange de contes, de bandes dessinées et de cinéma, il raconte encore une fois mais toujours d'une façon renouvelée, l'histoire des petits qui s'attaquent aux grands. Dans Micmacs à tire-larigot le personnage principal est un exclu qui trouve une nouvelle famille dans les friches de la grande ville et qui, avec eux, s'attaque aux marchands d'armes. Les chiffonniers sont tous des bricoleurs. Bricoleurs de la ferraille et du cœur, ils réparent les fers à repasser et recollent les âmes brisées avec le même savoir-faire. Ils mitonnent des petits salés succulents et des poèmes délicats. Ils jouent avec les mots pour délier les maux, recyclent le cuivre et la colère pour en faire une œuvre d'art et font un paradis avec trois cartons et deux trombones. La grande réussite de Micmacs à tire-larigot est cet espace imaginaire, la caverne ferrugineuse où vivent les chiffonniers. Jeunet pose sur les blessures de la ville et sur les cicatrices des hommes un regard plein de tendresse et une incroyable créativité artistique. Le monde qu'il créé pour nous est à la lisière du fantastique et pourtant notre monde y existe dans ce qu'il a de plus actuel. Il pose avec humour et légèreté les graves questions de l'avenir de notre société, de l'artisanat face à l'industrie, de l'égoïsme du capitalisme face à l'enchantement du vivre ensemble. Bien entendu, ici pas d'acteurs ripolinés et aseptisés mais des vieux, des binoclards, des noirs, des grosses, des tronches pas possibles, des corps qui existent et vibrent d'une belle humanité : Jean-Pierre Marielle, Yolande Moreau, Omar Sy, Dominique Pinon et Dany Boon. Le dernier tombé dans la marmite de Jeunet a su intégrer cet univers particulier, avec ce qu'il faut d'humilité et de fantaisie, d'humour et de retenue. Et on est bien content que ni Jeunet ni Boon ne soient partis à Hollywood pour y tourner un énième Harry Potter ou une version anglicisée des Chtis ! Magali Van Reeth Signis

Micmacs à tire-larigot
Current image JPEG image — 24 KB
Navigation
 
« September 2017 »
Su Mo Tu We Th Fr Sa
12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
Log in


Forgot your password?
New user?
 

Powered by Plone CMS, the Open Source Content Management System

This site conforms to the following standards: