Personal tools
You are here: Home Films Soul Kitchen
Document Actions

Soul Kitchen

by Magali Van Reeth last modified 2010-03-15 09:57

Fatih Akin

Allemagne, 1h39, 2008. Sélection officielle Mostra de Venise 2009

Adam Bousdoukos, Birol Unel, Moritz Bleibtreu.

17/03/2010

Comme en cuisine où les mêmes ingrédients peuvent faire de l'ordinaire ou du gastronomique, le film s'attache à des personnages que certains disent ratés mais qui peuvent être des joyaux, si on les traite autrement.

Fatih Akin est un jeune réalisateur allemand très attachant. Surpris par le succès critique de son premier film Head On, il n'avait pas osé faire une comédie et avait réalisé De l'Autre côté, prix du scénario et prix oecuménique au Festival de Cannes en 2007. En présentant aujourd'hui son nouveau film, il déclare qu'il se sent désormais prêt à faire ce dont il a vraiment envie. Et si Soul Kitchen est une comédie, il est truffé de moments de gravité et d'émotion qui ne sont pas uniquement dus à un artifice de mise en scène. Pour Fatih Akin, ce film est celui d'une rupture avec le cinéaste et l'homme qu'il était avant, celui d'un deuil douloureux. Il présente ses deux derniers films comme appartenant à une trilogie : l'amour, la mort et le diable. De l'autre coté étant l'amour, Soul Kitchen la mort et le diable, le plus difficile à réaliser selon lui, étant en chantier. Mais Fatih Akin se sent désormais prêt à affronter ce diable-là. Soul Kitchen est un peu l'histoire de Job mais un Job qui ignore l'existence même de Dieu. Un jeune homme, Zinos, ayant toujours vécu en Allemagne et d'origine étrangère, va perdre son travail, sa fiancée, sa santé et même son logement, dans des circonstances rocambolesques. Baigné de "Kraut Soul" - la musique soul allemande - le film est un tourbillon de personnages savoureux, de scènes cocasses, d'ambiances explosives, de retrouvailles, de déception et d'élans fraternité chaleureuse. La caméra, comme une guitare, construit la partition et Fatih Akin, par cette histoire de deuil décapante, nous éblouit encore une fois ! Posant les décors de son film dans les friches urbaines et délaissées de la grande ville d'Hambourg, Fatih Akin parle de personnages eux-mêmes en friche, dans une société contemporaine pas toujours très tendre pour les moins compétitifs, les pauvres, les inadaptés et ceux portent en eux plusieurs cultures. Et à travers la musique, la cuisine et l'amitié, le réalisateur leur donne une chance. Magali Van Reeth Signis

Soul Kitchen
Current image JPEG image — 24 KB
Navigation
 
« November 2017 »
Su Mo Tu We Th Fr Sa
1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930
Log in


Forgot your password?
New user?
 

Powered by Plone CMS, the Open Source Content Management System

This site conforms to the following standards: