Personal tools
You are here: Home Films Un conte d'été polonais
Document Actions

Un conte d'été polonais

by admin last modified 2008-10-13 08:45

Andrzej Zakimoski

Pologne, 1h32, 2007.

Damian Ul, Ewelina Walendziak, Rafal Guzniczak

22/10/2008

Un joli film, simple et pétillant sur les espoirs et les chagrins d'un petit garçon et de sa grande soeur, un été en Pologne.

C'est l'été. Pendant les vacances scolaires, Stefek profite de son temps libre pour refaire le monde à sa manière. Sa mère est occupée à l'épicerie et sa grande sœur est chargée de veiller sur lui mais elle a d'autres occupations. Comme prendre des cours d'italien pour essayer de trouver du travail dans la nouvelle usine. Ou faire des promenades en moto avec son amoureux. La petite ville où ils habitent peut devenir un immense terrain de jeux, pour qui a un minimum d'imagination. Stefek en a à revendre et adore arpenter les quais de la gare et scruter le visage des inconnus pour tâcher d'y découvrir son père. Il y a quelques années, ce père a été "kidnappé par une autre femme" et il n'est pas revenu. Deuxième long métrage d'un jeune réalisateur polonais, Un conte d'été polonais a reçu de nombreux prix dans les festivals où il a été sélectionné. Andrzej Zakimoski a d'abord su trouver deux acteurs qui illuminent l'écran pour jouer Stefek et sa grande sœur Elka. Bien que très jeune, Damian Ul sait rester parfaitement naturel, qu'il soit espiègle quand il essaye de faire envoler les pigeons d'un voisin, ou grave lorsqu'il cherche son père. Ewelina Walendziak sait aussi trouver le ton juste dans toutes situations, y compris les plus délicates, comme lorsqu'il faut dialoguer en italien une scène d'amour entre deux casseroles au dessus de l'évier… Le charme du film, c'est aussi ce ton joyeux et cette lumière dorée qui enchantent la petite ville polonaise, défigurée par les ruines de l'ancien empire soviétique et les apports sans grâce et très mercantiles de la mondialisation. Les immeubles sont délabrés, les voitures épuisées, les trains hors d'âge, les affiches publicitaires ont des couleurs criardes, les habitants vivent sans aucun luxe mais aucun désespoir ne semble gâcher ce bel été. Le jeu favori de Stefek et d'Elka est d'essayer de forcer le destin dans un sens ou dans l'autre, à l'aide de petits riens et de beaucoup de patience. Avec un sandwich, une moto ou de deux morceaux de bois, la magie entre alors dans leurs vies, pour le plus grand plaisir des spectateurs. Un conte d'été polonais est donc un film qu'on regarde avec plaisir, notamment grâce aux très belles images et aux visages radieux des deux acteurs principaux, et qu'on peut voir en famille (enfants à partir de 8 ans). Magali Van Reeth Signis France

Un conte d'été polonais
Current image JPEG image — 17 KB
Navigation
 
« September 2017 »
Su Mo Tu We Th Fr Sa
12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
Log in


Forgot your password?
New user?
 

Powered by Plone CMS, the Open Source Content Management System

This site conforms to the following standards: