Personal tools
You are here: Home Livres Les bienveillantes
Document Actions

Les bienveillantes

by admin last modified 2009-01-29 12:10


Jonathan Littell

En débutant Les bienveillantes, le lecteur ne manquera pas de s'interroger, comme l'alpiniste au pied d'une face très difficile : pourra-t-il aller jusqu'au bout de ce pavé de 903 pages imprimées en tout petits caractères ? Se plonger pendant des heures dans les méandres du cerveau d'un officier SS au cœur de la machine totalitaire n'a rien de très distrayant. Mais l'épreuve – c'en est une, pour certains passages du livre – mérite d'être vécue. A la fin du roman, on est gagné par le sentiment d'avoir lu un livre puissant et hors du commun. Un de ceux dont on ne se défait pas aisément.

Ed. Gallimard

905

207078097X

25.0

Les toutes premières pages, volontairement provocantes, donnent le ton : « Je suis coupable, vous ne l'êtes pas. C'est bien. Mais vous devriez quand même pouvoir vous dire que ce que j'ai fait, vous l'auriez fait aussi. » L'homme qui se raconte s'appelle Max Aue. Bon juriste puis bon soldat, fin et cultivé, avec un goût prononcé pour la littérature française, il a grimpé peu à peu la hiérarchie de la bureaucratie nazie. Au sein de la machine totalitaire, il a eu un rôle essentiel. Ses rapports sur les massacres de juifs en Ukraine en 1942, sur le camp d'extermination d'Auschwitz et sur les caractéristiques techniques des machines à gaz sont vides de toute émotion. Tout n'est que rationalité économique. On ne ressent pas d'empathie pour ce personnage froid et ordinaire, qui compte et recompte les victimes et n'envisage l'élimination des juifs qu'en termes techniques pour améliorer le fonctionnement des chambres à gaz. Mais on le suit jusqu'au bout, happé par l'envie de comprendre, à travers lui, cette armée d'hommes transformés, au nom du peuple allemand, en machine à broyer de l'humain. Il flotte en permanence sur ce roman de l'indicible un air de danse macabre, où la violence et l'onirisme forment un pas de deux. Une fois terminé, on en sort dérangé, fasciné… et soulagé d'avoir surmonté l'épreuve. Isabelle Marchand

Les bienveillantes
Current image GIF image — 11 KB
« September 2017 »
Su Mo Tu We Th Fr Sa
12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
Log in


Forgot your password?
New user?
 

Powered by Plone CMS, the Open Source Content Management System

This site conforms to the following standards: